Demain les flammes est une revue qui ne s’arrête pas aux frontières des époques, des genres et des pays – le monde est vaste et plein de surprises.

Demain les flammes tâche de documenter et de réfléchir aux mouvements qui n’ont eu de cesse, hier comme aujourd’hui, de mettre en acte la notion de solidarité et de communauté. Mais justement parce que le monde est vaste, Demain les flammes s’attarde surtout sur ce qu’on nomme parfois les contre-cultures, d’autres fois les cultures populaires, ou encore tout simplement la culture dans ce qu’elle a de politique.

Demain les flammes privilégie les formats longs, ceux qui creusent avec les dents, en prenant son temps, histoire de contrer à sa façon l’urgence obligatoire – celle-là même qui nous donne l’impression de vivre dans un incendie permanent. Entretiens, reportages, traductions, bande-dessinées, cahiers photographiques... toutes les formes sont bonnes à explorer.

Demain les flammes paraît le plus souvent possible, c’est-à-dire quand il peut.

Et c’est déjà pas mal.